Mastopathie fibrokystique (Mastose)

Pathologies mammaires bénignes

Introduction

La mastopathie fibrokystique comprend un ensemble hétérogène de lésions bénignes du sein. Généralement, ces lésions sont associées .
La mastose peut être constituée de plusieurs éléments :

- Des kystes de taille variable, multiples, d’évolution inégale (provenant de la dilatation des glandes remplies de liquide)

-L'hyperplasie épithéliale de type canalaire (prolifération des cellules de la muqueuse des canaux galactofores) . Il existe 2 types d’hyperplasie: (1) simple et (2) atypique (cette forme risque de dégénérer)

- L'adénose (Il s'agit d'une hyperplasie de tous les constituants : cellules épithéliales, myo-épithéliales et du tissu conjonctif)

Par le fait que ce type de pathologie mammaire se trouve souvent dans la même tranche d’âge (40 à 50 ans ) que la tranche d’âge des patientes atteintes d’un cancer du sein, la surveillance de cette pathologie est indispensable et le diagnostic parfois difficile.
La cause la plus vraisemblablement impliquée dans le développement de la mastopathie fibrokystique c’est une dysrégulation hormonale.

Physiopathologie

Le tissu mammaire est un véritable récepteur hormonal sensible avant tout hormones ovariennes
Les estrogènes augmentent les mitoses et favorisent le développement des canaux galactophores en même temps qu’ils accroissent la perméabilité vasculaire favorisant l’oedème.
A l’inverse, la progestérone est antagoniste de ces actions en déterminant la formation des acini (glandes sécrétoires).
Pour les raisons invoquées, on peut comprendre que la glande mammaire vit un perpétuel remaniement cyclique. S’il y a un déséquilibre hormonal, il sera responsable du développement des différentes pathologies mammaires (kyste, adénose, hyperplasie, adénofibrome, cancer…).
Seulement pendant la grossesse, la glande mammaire va se développer harmonieusement sans vivre pendant 9 mois ce remaniement cyclique permet un développement harmonieux de la glande mammaire.