Examens paracliniques

Ganglion Sentinelle

       

 

 

 

 

 

 

 

Environ 60% des femmes porteuses d'un cancer invasif n'ont aucune atteinte ganglionnaire. La plupart des méthodes utilisées pour mettre en évidence une atteinte ganglionnaire avant l'intervention sont peu efficaces : l'examen clinique donne un taux de faux négatifs très important pouvant atteindre 35%. Même l'utilisation de l'échographie ne diminue pas de façon majeure le nombre de faux négatifs.
Pour une certitude, qui a une importance dans le pronostic et l'évolution du traitement, il convient de faire un 'mini-curage' permettant de repérer le premier relais ganglionnaire et ainsi d'éviter tout risque de lymphoedème ou gros bras.